Endobiogénie

Une vision intégrée du vivant

L’endobiogénie est un paradigme, basé sur les données médicales classiques, qui cherche à élargir les limites conceptuelles de la biomédecine.

L’endobiogénie reflète les conceptions de la complexité des systèmes ainsi que le rôle des mathématiques dans la description de l’activité physiologique dans la pratique clinique quotidienne.

L’endobiogénie s'appuie sur une compréhension élargie du fonctionnement de l'être humain. Elle démontre que le médecin doit en priorité s'appuyer sur un diagnostic intégratif pour comprendre l'origine de la maladie. En mettant en évidence les différents déséquilibres physiologiques fonctionnels de la réponse adaptative ayant conduit à l'état précritique précurseur de la maladie, le médecin comprend qu’il ne peut pas se limiter à traiter la seule maladie. Il considère le malade dans la globalité de ses organes, de ses systèmes, et de ses fonctions, en lien interactif permanent.

Il en découle une stratégie thérapeutique qui n’est pas une simple juxtaposition de méthodes de soins autour de l'arsenal thérapeutique. Au regard de ces critères et de la réflexion médicale, elle aboutit à une sélection hiérarchisée et justifiée des moyens de soins intégrés dans une approche véritablement personnalisée.

L’organisme humain est un système complexe, composé de cellules, de tissus, d’organes formant des sous-systèmes. Ces sous-systèmes remplissent des fonctions différentes et travaillent selon un modèle cohérent d’interrelations, d’interdépendances dans un but unique : maintenir la vie et la cohérence de l’être humain.

Ce système doit en permanence assurer sa maintenance, sa reconstruction ainsi que ses réactions face aux agressions de quelques natures que ce soit : agents extérieurs (virus, bactéries), agressions alimentaires, relationnelles, émotionnelles, spirituelles…

Un système fonctionne avec un ordre logique et peut être modélisé. La science actuelle a tendance à considérer le corps comme une collection d’éléments. L’endobiogénie est cette proposition de modèle intégratif qui repose sur d’approche logique et globale intégrant l’ensemble des fonctionnalités du métabolisme constituant un tout dynamique.

Cet ensemble de fonctionnalités nommé « le terrain », est un modèle de simulation géré et cadencé par le système hormonal et dont l’endobiogénie a défini précisément les séquences logiques. 

Cette proposition permet de comprendre le fonctionnement de l’organisme en prenant en compte l’individu dans son ensemble et en mettant en évidence les déséquilibres physiologiques qui conduisent à l’état précritique précurseur de la maladie

De nouvelles méthodes de classification des maladies ont prouvé que les troubles devaient être regroupés en multiples dysfonctions.  Le développement de la maladie est multifactoriel, dépendant à la fois de multiples facteurs génétiques, de multiples facteurs neuro endocrines et de multiples facteurs environnementaux.

Pour comprendre les causes de la maladie sans prendre en considération uniquement les symptômes, il faut une vision globale et intégrative. C’est ce que propose l’endobiogénie, une vision intégrative du vivant, qui s’applique à toutes les fonctions physiologiques de l’individu et de leurs interactions à la fois en lui-même et en rapport avec son environnement.

À partir du moment où ce gestionnaire est organisé en système, la modélisation biologique de ce système a pu être développé, c’est la biologie des fonctions. Le Health Pilot s’appuie sur la biologie des fonctions.

La vision de Jean Claude Lapraz père de l’endobiogénie en France (Photo Jean Claude)

« Parce que l’on ne peut pas dissocier la maladie de celui qui la porte, l’endobiogénie propose une nouvelle vision médicale de l’homme compris dans son unité, en posant un regard diffèrent sur le patient, sur la maladie et sur le traitement.

Cette conception intégrative originale, l’endobiogénie, donne les clés d’une approche renouvelée de la santé et du patient, tant pour le soigner que pour prévenir ses maladies ou le soutenir lorsqu’il est dans l’obligation de suivre des traitements chimiques classiques.

Cette nouvelle vision de la médecine, personnalisée, réellement prédictive, et qui regarde l’individu dans sa globalité́ n’est hostile à aucune pratique médicale. Trouvant sa place au cœur de l’exercice quotidien de la médecine, dans le respect de toutes les règles de l’art et de toutes les exigences scientifiques, elle est désormais partagée par des médecins dans le monde entier. « 

La Théorie de l’endobiogénie par Kamyar Hedayat (Photo KH)

« La théorie de l’endobiogénie est une théorie globale des systèmes appliquée aux organismes biologiques, à partir de laquelle une approche intégrative de la physiologie est née. Le terrain est la totalité de tous les éléments structurels et fonctionnels de l’organisme. Le système endocrinien est présenté comme le gestionnaire du terrain. Le terrain assure les niveaux de métabolisme appropriés à l’organisme à tout moment. Par conséquent, l’endobiogénie peut être comprise comme une théorie de la façon dont le système endocrinien gère le terrain. Les éléments physiologiques du terrain sont le système endocrinien, le système nerveux autonome et les émonctoires. »