top of page

Détermination d’un score prédictif du risque d’une forme grave de la COVID-19

Dernière mise à jour : 24 août 2022

Les Hôpitaux La Rochelle-Ré-Aunis et la société Numa Health annoncent le succès

de la première phase de leur étude pilote, avec la détermination d’un score

prédictif du risque d’une forme grave de la COVID-19.


  • En réponse à la crise sanitaire liée à la COVID-19,les Hôpitaux La Rochelle-Ré-Aunis et Numa Health se sont mobilisés pour développer un outil d’aide à la décision à destination des services d’urgences prenant en charge des patients positifs au SARS-Cov-2. Une étude rétrospective a été menée pour déterminer la pertinence d’un score, prédictif du risque de complication de la maladie qui pourrait aider au triage des patients COVID-19 ;

  • L’étude clinique pilote menée sur 50 patients a permis de calculer un score prédictif du risque de dégradation de l’état de santé des patients, à partir de l’analyse de biomarqueurs sanguins par l’algorithme STC-19 développé par Numa Health ;

  • Dans cette étude, ce score a permis d’identifier les patients qui, dans 70% des cas, ont fait une forme sévère de la COVID-19, c’est-à-dire une admission en réanimation et/ou un décès.


La Rochelle, le 19 novembre 2020 – La société Numa Health, spécialisée dans le développement de solutions numériques modélisant le fonctionnement du corps, et les Hôpitaux La Rochelle-Ré-Aunis annoncent les résultats préliminaires encourageants de leur programme de recherche clinique sur la COVID-19 qui visait à définir un score prédictif de risque de formes sévères chez les patients. L’objectif, grâce à ce score, est de permettre d’améliorer la prise en charge des patients et de mobiliser les ressources hospitalières appropriées.


« Dans ce contexte de pandémie de Covid-19 dont la durée va être longue en regard du taux de patients immunisés, le médecin urgentiste applique un arbre décisionnel standardisé au niveau de l’hôpital pour détecter, parmi les patients qui sont suspectés de Covid-19, ceux qui vont nécessiter une surveillance étroite. Or à ce jour, il n’existe pas de consensus entre les divers protocoles hospitaliers car aucun examen ne s’est montré performant dans la prévision d’une dégradation.Les résultats encourageants de notre étude clinique pilote menée en collaboration avec Numa Health, laissent entrevoir une solution qui permettrait de renforcer le triage des patients suspectés de COVID à haut risque d’évolution vers une forme grave. Nos résultats devront bien entendu être consolidés et validés avant d’envisager un tel outil en routine clinique. » explique le Dr Serge Bénéteaud, chef de service des urgences des Hôpitaux La Rochelle-Ré-Aunis.


« L’ambition de Numa Health est de promouvoir une santé préventive et personnalisée. Dans le contexte COVID-19,mettre notre expertise au service des patients et des équipes hospitalières était une évidence, sinon une nécessité.Nous sommes heureux des résultats cliniques préliminaires encourageants obtenus dans la cadre de notre collaboration avec l’hôpital rochelais. Dès avril 2020, nous avons développé l’algorithme STC-19 qui analyse une combinaison spécifique de biomarqueurs sanguins. Le score de triage que nous avons déterminé dans le cadre de cet essai pilote permet de prédire le risque de dégradation de l’état des patients (risque faible, modéré ou élevé). A terme, les urgentistes pourront s’appuyer sur ce score pour orienter leurs patients vers la prise en charge la mieux adaptée. » conclut le Dr David Chalvet, directeur médical de Numa Health International.


Contexte et initiation du programme de recherche clinique


Depuis le début de la pandémie, pour contribuer à l’avancée des connaissances sur cette nouvelle maladie, les Hôpitaux La Rochelle-Ré-Aunis mènent des études sur la COVID-19. L’objectif est une surveillance renforcée et adaptée des groupes à risque,des patients COVID-19 hospitalisés et de ceux pris en charge en réanimation.


En collaboration avec le Dr David Chalvet, directeur médical de la start-up rochelaise Numa Health International, le Dr Serge Bénéteaud, chef de service des urgences aux Hôpitaux La Rochelle-Ré-Aunis, a mené une étude clinique pilote pour évaluer un score de triage (STC-19). Le but de ce score est de prédire le risque de développement d’une forme sévère de la maladie et donc la nécessité d’une surveillance en unité de soins intensifs ou en réanimation.


Résultat de l’étude clinique pilote et perspectives


Le premier volet de cette étude clinique menée sur 50 patients a permis de déterminer un score de risque de développer une forme sévère de la COVID-19. L’algorithme de triage STC-19 permet d’identifier les patients qui, dans 70% des cas, feront une forme sévère de la COVID-19, c’est-à-dire une admission en réanimation et/ou un décès. L’anticipation de formes graves de la COVID-19 dès l’admission aux urgences hospitalières, permettrait une surveillance accrue des patients à risque et une mobilisation des ressources hospitalières adéquate pour les patients qui en ont le plus besoin. Les résultats encourageants de ces travaux de recherche conduisent aujourd’hui à une étude élargie afin d’envisager à terme l’utilisation de l’algorithme en routine clinique.


Numa Health et les Hôpitaux La Rochelle-Ré-Aunis étendent ainsi aujourd’hui leur collaboration en s’engageant sur un second volet de l’étude clinique, réalisé sur un nombre de patients plus important et plus représentatif afin d’évaluer la robustesse du score de triage. Les résultats de ce second volet devraient être connus fin 2020 et faire l’objet d’une publication dans une revue médicale spécialisée.


Consécutivement, une étude clinique multi centrique dont le promoteur serait l’établissement de santé rochelais pourrait être mise en place en 2021 afin de valider ce score de triage et permettre son utilisation en routine hospitalière.


À propos des Hôpitaux La Rochelle-Ré-Aunis

Les Hôpitaux de La Rochelle-Ré-Aunis, établissements de recours sur le territoire Nord Charente-Maritime, accompagnent les patients dans toutes les disciplines de Médecine, Chirurgie, Obstétrique, la Gériatrie, la Psychiatrie et le Médico-social.

Ce regroupement représente le premier employeur de Charente-Maritime avec plus de 4300 agents dont 300 médecins et 100 internes.

Inscrite au projet d'établissement, la Recherche Clinique a pris un nouvel élan avec la constitution d’une Unité de Recherche Clinique en janvier 2014, puis d’un Fonds de Dotation Horizon Atlantique 17 (structure de mécénat pour soutenir l’hôpital dans ses missions au service des patients).

Chiffres clés de la recherche en 2019 :


  • 147 participations à des études, dont 67 avec au moins une inclusion dans l’année, et 3 essais de phase II.

  • 3 082 patients inclus dont 251 dans des études interventionnelles.

  • 24 études promues par l’établissement dont une étude multicentrique européenne.

  • 2 projets paramédicaux retenus à l’appel à projet interne.

  • Valorisation des résultats : 72 publications dans des revues scientifiques à comité de lecture.


À propos de Numa Health


Fondée en juin 2019 et basée à La Rochelle, Numa Health promeut une santé personnalisée et préventive en développant des solutions numériques qui facilitent l’engagement de l’individu dans l’optimisation de son capital santé et de son bien-être. Numa Health est notamment à l’initiative de Health Pilot, sa 1e application, commercialisée en 2020 et déclinée en deux versions, une pour les professionnels de santé et l’autre pour le grand public et les entreprises. Health Pilot interprète de manière inédite les éléments

d'une prise de sang pour modéliser le fonctionnement du corps et livrer des conseils ciblés basés sur des méthodes douces et naturelles. Health Pilot mesure et objective l’état de marche de son corps et permet d’anticiper une vulnérabilité à des facteurs de stress (maladie, burn-out...). Capitalisant sur 40 années de pratique clinique et ses algorithmes intelligents, l’ambition de Numa Health est de proposer un outil robuste et simple d’utilisation pour démocratiser une approche personnalisée et naturelle de la santé et

permettre à chacun de vivre intensément, plus longtemps.

7 vues0 commentaire
bottom of page