Image

CONEXIO : le choix de Numa Health pour le bien-être des commerciaux

Christophe Batcabe, dirigeant de la société CONEXIO à La Rochelle, a répondu à nos questions sur la QVT dans son entreprise, les besoins de ses salariés, et son choix d’offrir un programme santé à toute son équipe. 

Une équipe composée de commerciaux expérimentés, avec des challenges quotidiens.

La société CONEXIO

Conexio est une agence de marketing téléphonique, spécialisée dans la prospection commerciale, basée à La Rochelle depuis plus de 20 ans.

Conexio collabore avec les entreprises de l’industrie, de la vente à distance, du conseil et des assurances pour optimiser leur productivité commerciale grâce à sa force de vente supplétive. 

Aujourd’hui, plus de 50 collaborateurs aux profils commerciaux réalisent pour le compte de petites, moyennes et grandes organisations des campagnes de prospection et de fidélisation.

Interview de Christophe Batcabe

La qualité de vie au travail, c’est une priorité pour vous ?

Christophe BatcabeChristophe Batcabe : CONEXIO est une entreprise où 100% des salariés sont des commerciaux. On est sur de la « performance » commerciale.  Ça paraît assez logique qu’on se préoccupe de leur bien-être. Notre valeur ajoutée ce sont eux, c’est l’humain, et nous en prenons soin, comme des athlètes de haut-niveau ! S’ils vont bien la société va bien. 

Notre marque employeur est liée à des valeurs extrêmement fortes. Il y a une magnifique cohésion interne, une vraie convivialité et le sentiment d’appartenir à une entreprise en croissance qui doit être innovante pour maintenir sa croissance.

Nous avons chez nous des gens motivés, de vrais commerciaux, enthousiastes et combatifs. Mon rôle est de mettre à disposition l’environnement et les conditions pour qu’ils le restent.

Ressentez-vous chez vos salariés le besoin d’être accompagnés pour améliorer leur bien-être en entreprise ?

Christophe Batcabe : Oui, dans le métier de commercial on va chercher le challenge, l’objectif. Il y a forcément une certaine tension, du stress. Notre métier nécessite beaucoup de concentration, de vitalité et d’énergie, et beaucoup de motivation. Mes équipes sont performantes et tout ce qui peut les aider à le rester ou ce qui peut les faire aller mieux ne fait que servir notre activité.

Ce n’est pas moi qui vais leur dire de ne pas boire, de ne pas fumer et de se coucher de bonne heure, ce n’est pas mon rôle. Mais on peut mettre à leur disposition les outils qui vont les guider. Ils en font ce qu’ils veulent, si cela peut les aider tant mieux.

QVT plateau téléphonique

Est-ce que le stress est un vrai sujet dans vos équipes ?

Christophe Batcabe : Comme dans toutes les sociétés nous avons des personnes aux parcours de vie différents et qui peuvent, à un moment ou un autre, être en souffrance car stressées par leurs situations personnelles. Et on le voit nettement, il y a des gens qui décrochent et ça se sent dans les résultats. Je ne peux pas être convainquant si je ne suis pas « dedans ».

Qu’est ce qui vous a conduit à proposer un programme santé NUMA HEALTH à vos salariés ?

Christophe Batcabe : A titre personnel, il ne me viendrait pas à l’esprit de m’immiscer dans leur hygiène de vie, ni de leur donner des conseils. Néanmoins je pense que nous pouvons participer à leur bien-être en leur donnant envie de prendre soin d’eux. La science progresse et c’est accessible, alors profitons-en. 

J’avais envie que CONEXIO fasse partie des premiers à proposer ce service à ses salariés. Nous trouvions cela intéressant de pouvoir leur en faciliter l’accès via l’entreprise. J’ai été séduit par le concept : la possibilité de faire un état des lieux global du fonctionnement du corps, en mesurant ses forces et de ses faiblesses, pour une meilleure gestion du stress, mais aussi pour aller encore mieux grâce à des conseils naturels et au suivi dans le temps. Pour une fois ça se mesure.

Ma rencontre avec Thomas SCHMIT, le Président de NUMA HEALTH, me semble arriver au bon moment. Ce partenariat est en parfaite cohérence avec notre marque employeur. 

Un grand merci à Christophe Batcabe de s’être prêté au jeu des questions – réponses !